Du couvain !

Ma ruchette piège n’a rien piégé faute de cadres bâtis par contre pas moins de 5 essaims ont transité soit par les cheminées, soit par les fenêtres soit enfin par un frêne à quelques mètres de la maison.

J’ai donc pu récupérer un premier essaim dans le frêne à 2m de hauteur, facile donc et un autre dans une fenêtre du rez-de chaussé plus difficile, surtout que ces coquines sont allées se pendre sous la ruche au lieu d’y rentrer. J’ai donc du les y rentré presque de force, ce qui m’a fait perdre une partie de l’essaim qui n’était déjà pas bien gros, de la taille d’un petit essaim secondaire. J’y ai vu par contre rentrer la reine, fort mécontente, mais au moins je la savait présente.

J’ai commencé une première visite au bout de 3 semaines pour la première ruche et 2 semaines pour la deuxième ruche au cours de laquelle je n’ai découvert que du miel et du pollen. Cependant je n’ai pas vérifié tous les cadres bâtis car c’était ma première « vraie » visite et je ne voulais pas m’attarder.

Cette semaine donc deuxième visite et une bonne et une mauvaise nouvelle :
– la première ruche est bourdonneuse. Pas plus de cadre bâtis qu’à la première visite et un cadre rempli de couvain de faux bourdons.
– la deuxième malgrés sa petite taille avait deux bâtis en plus, un de miel et un autre avec une face plein de couvain. De plus un des cadres de miel de la première visite rempli de couvain !

Ni un ni deux j’ai transféré le deuxième cadre de couvain dont on voie une partie ci-dessus dans la première ruche, à charge des habitantes d’y élever une reine.

Voici donc ma première vrai « opération apicole » (et pas peu fier !).

Rendez-vous donc dans quelques semaines !

Laisser un commentaire