Honda ATC 70 : installation moteur Lifan 107cc

Maintenant que la restauration du Honda ATC 70 est terminée on va… tout refaire !!

Ou plus précisément on va l' »upgrader » un peu en remplaçant son moteur d’origine de 72cc par un moteur Lifan 107cc et un pot d’échappement plus adapté au nouveau moteur. La procédure décrite ici fonctionne aussi pour les moteur Lifan 88cc et Lifan 125cc, bien que ce soit un peu plus compliqué pour le Lifan 125cc (voir liste des pièces à acheter ci-dessous). On a choisi ici un Lifan 107cc semi-auto justement car c’est plus simple, plus économique et la puissance est suffisante pour offrir plus que le 72cc d’origine sans abuser, la machine étant destinée aux enfants.

Un avantage du changement de moteur est aussi le passage à l’allumage électronique : plus de réglage d’allumage à faire !

Matos nécessaire

Pour procéder aux changement il vous faut :

  • Un filtre à air 35mm. On ne pourra pas utiliser la boite à air d’origine si on veut caser le boitier CDI à un endroit pratique et accessible.

  • Un adaptateur pour le lanceur d’origine : impossible ici d’utiliser le kick à cause des plastiques pare-boue. Et même sans les plastiques le kick va toucher le pneu et le pot d’échappement. On trouve ça sur ebay aux U.S.A.

  • Un espaceur pour le lanceur sinon le mécanisme du lanceur frotte l’adaptateur. On trouve ça sur ebay aux U.S.A.

  • Un pot d’échappement. Il existe un très bon pot PIRANHA adapté aux ATC 70. On trouve ça sur ebay aux U.S.A. Attention aux droits de douane à payer car le pot + les frais de port dépassent la franchise de douane de 150€.
  • Un canette de coca vide (si, si, on verra pourquoi ci-dessous).

Si vous voulez un Lifan 125cc il vous faudra aussi :

  • Une pipe d’admission spécifique. En effet les carburateurs plus gros vont toucher le réservoir. On trouve ça sur ebay aux U.S.A.

  • Une gâchette d’accélérateur : le carburateur étant en retrait et sur le côté le câble d’origine est trop court.

  • Un câble d’accélérateur
  • Un coupe-circuit à fixer sur le guidon

Et comme outillage spécifique il faut :

  • Un bloque volant magnétique universel

Ouf ! il va falloir mettre des noisettes de coté !!

 

Travaux préparatifs au montage

Premier travail à faire enlever l’ancien moteur, dans l’ordre :

  1. Enlever le siège et les plastiques
  2. Enlever le pot d’échappement
  3. Enlever le repose pieds
  4. Débrancher toute l’électricité. Ne garder que les 2 fils électriques venant du boitier d’accélérateur.
  5. Enlever la bobine
  6. Enlever le carburateur et la boîte à air
  7. Enlever le moteur

Ensuite si comme beaucoup d’entre nous votre ATC 70 à sa maladie habituelle il va falloir s’en occuper maintenant. En effet les cadres des ATC 70 on tendance à se tordre à l’utilisation, ce qui amène le moteur à toucher le pare boue avant. Avec le moteur d’origine ce n’est pas trop grave le moteur touche ‘juste un peu’ et ça ne gène pas l’utilisation, bien que ça abime le pare boue. Avec les moteur Lifan c’est plus compliqué car ils sont un peu plus grand et les écrous du carter sont plus long : ça touche carrément beaucoup trop ! On ne peut donc pas y échapper, et mon ATC 70 est très malade sur ce point…

Il faut donc redresser le cadre à l’aide d’un cric bouteille :

N’hésitez pas à le tordre un tout petit peu plus en sens inverse car le cadre va reprendre un peu de sa courbure au moment où vous allez enlever le cric.

 

Troisième opération avant le montage : la modification du carter gauche du moteur, celui sur lequel se fixe le lanceur. En effet comme expliqué plus haut on ne pourra pas utiliser le kick à cause du pneu, du pot et des pare boue arrière. Il faut donc utiliser le lanceur d’origine et donc son carter pour pouvoir le fixer. Seulement voila avec les moteurs lifan à allumage électronique le carter ne peut pas être fixé tel quel.

Il faut tout d’abord enlever ce qui gène, personnellement je l’ai fait à la disqueuse :

Vous vous rappelez de la canette de coca vide de la liste du matos ? C’est maintenant que l’on va l’utiliser pour fabriquer un pare-saleté pour éviter que tout ce que ramasse la chaîne passe dans le volant magnétique :

Soignez l’étanchéité ! Ça à l’air de faire des gros pâtés sur la photo mais c’est pour la bonne cause il ne faut pas que les gros déchets rentrent trop facilement.

 

Montage

Une fois ces travaux effectués on va pouvoir procéder au montage de tout ça en commençant pas déballer le moteur :

Puis on le monte sur le cadre :

On peut constater que notre redressement de cadre est ok, ça ne touche plus (un peu trop même…). On peut voir sur la photo le pare boue abimé par l’ancien moteur justement à cause de ce problème de cadre :

On modifie la fixation de la nouvelle bobine pour pouvoir la mettre directement du le cadre. Voici la bobine avant :

Et après avoir joué avec la perceuse :

On fixe la bobine et le boitier CDI. J’ai personnellement mis le boitier CDI au dessus de la boite à vitesses car c’est un endroit plus facilement accessible au cas où :

On branche le nouveau faisceau électrique, qu’il va falloir modifier un peu pour l’adapter aux cosses actuelles venant du boitier d’accélérateur. Pour le branchement j’ai utilisé ce schéma de mxunity :

Ensuite vient l’installation du volant magnétique avec l’adaptateur pour le lanceur. Il faut commencer par débloquer l’écrou du volant magnétique :

Puis extraire le volant :

Et enfin installer le nouveau volant avec la couronne :

On remonte le pignon et la chaîne :

On en profite pour tendre la chaîne, sans le carter c’est plus facile à vérifier :

Puis on remonte le carter gauche et le lanceur sans oublier son nouvel espaceur :

On attache le faisceau électrique histoire de faire propre :

On remonte le carburateur et le nouveau filtre. Notez sur la photo que le filtre a du scotch tout autour : il n’est en effet pas adapté au carburateur d’origine, trop d’air y rentre. Il faut que j’essaye d’autres filtres car ce n’est pas trop joli :

On remonte et on branche le réservoir sans oublier d’ouvrir le robinet d’essence :

Et très important on vidange le moteur qui est livré avec un fluide pour le transport qui n’est pas de l’huile et on met de l’huile neuve. Après avoir mis l’huile neuve tirer 4 ou 5 fois le lanceur doucement pour répartir un peu celle-ci. Une vérification du jeu aux soupapes n’est pas du luxe non plus vu que l’on ne sait pas comment ça a été fait en usine.

On installe le sélecteur de vitesses et on vérifie que l’on est bien au point mort.

A ce moment on peut essayer de démarrer le moteur (dans un boucan d’enfer car pas de pot !!). Si ça ne démarre pas vérifier l’étincelle à la bougie il y a de fortes chances qu’il y ai un problème de branchement électrique !

Si ça démarre on peut continuer le remontage par l’installation du nouveau pot d’échappement (il a de la geule celui-la !):

Puis on termine :

  • Le repose pieds
  • Le siège
  • On vérifie la pression des pneus

Et en avant pour de nouvelles aventures !!!!

Bonne bricole les amis

 

Laisser un commentaire